J...

 

Serhij Jadan
Romancier, chanteur de rock, Serhij Jadan organise également divers festivals (musique, littérature, réflexion politique). Il est sans conteste l'une des forces créatrices de la culture alternative ukrainienne. Avec La route du Donbass, il nous entraine dans les grands espaces du Far East. Apprenant la disparition de son frère, Herman part à sa recherche et se retrouve dans un voyage semé d'embûches où règne le joyeux désordre de la société ukrainienne.
Emile Jadoul
Émile Jadoul est né en 1963, à Avennes en Belgique. Depuis qu'il a quitté les Beaux-Arts, il vit à la campagne dans une petite maison au milieu des bois d'où sortent d'ailleurs régulièrement des lapins, des renards, parfois des cochons et même des ours !!! Tous ces animaux lui inspirent des images pleines de couleurs. Quand il ne dessine pas dans son atelier, il parle de son métier et dispense des cours à de futurs illustrateurs.
Gani Jakupi
Passerelle entre bande dessinée et littérature, le roman graphique de Gani Jakupi La dernière image (coll. Noctambule chez Soleil) est un témoignage poignant sur le retour de l'auteur au Kosovo. A la fin du conflit au Kosovo, un magazine propose à Gani Jakupi (qui réside actuellement à Barcelone) de faire un reportage, accompagné d'un photographe. Une occasion inespérée de revoir ses proches, mais ce voyage se révèlera douloureux quand il découvre qu'il est escorté par un photographe avide de sensationnalisme... Une réflexion profonde sur la place du journalisme et le rôle des journalistes.

Drago Jancar
Né en 1948 à Maribor, Drago Jancar est l'un des plus importants auteurs slovènes contemporains. Figure nationale de la dissidence au temps de l'ex-Yougoslavie, il fut condamné en 1974 à un an de prison pour "propagande au service de l'ennemi ". Son œuvre, composée de romans, de nouvelles, de pièces de théâtre et d'essais, a été traduite, à ce jour en une dizaine de langues. Sa pièce La grande Valse brillante, a reçu le prix de la meilleure pièce aux festivals de Novi Sad et de Sarajevo.

Prix Bouchon de Cultures 2014 : Cette nuit je l'ai vue - Phébus - Traduit du slovène par Andrée Lück-Gaye

Helena Janeczeck
Née à Munich, Helena Janeczek est installée en Italie depuis 30 ans. Surnommée "la Stalingrad italienne", la bataille de Montecassino est le lieu où s'affirma l'héroïsme des Polonais, qui comptaient un millier de juifs. Mais il y a vait aussi des Maghrébins, Américains, Britanniques, Indiens, Népalais et Maoris. Son roman, puissant et fascinant, rend compte de cette diversité d'identités. Un texte fascinant et puissant, qui mélange réalité et fiction, enquête et narration.
Kyle Jarrard
Originaire du Texas, Kyle Jarrard est Senior Editor à l' "International Herald Tribune", et est également l'auteur de deux romans, Over there (1997) et Rolling the Bones (2001). Actuellement basé à Paris, il a beaucoup écrit sur la France et ses habitants, le cognac, la région.
Isabelle Jarry
C'est l'histoire d'une belle rencontre entre Isabelle Jarry, 26 ans en 1987, et Théodore Monod (1902-2002) explorateur scientifique inlassable et inclassable, extraordinaire chercheur de météorites en quête de l'origine du monde. Ils nouèrent une belle amitié, ponctuée de nombreuses expéditions dans le désert saharien. Depuis, elle a consacré 3 livres à son mentor, jusqu'à ce roman La traversée du désert sorti en 2008, touchant hommage aux savants aventuriers et à leurs chimères.
Sergi Javaloyes
Ecrit selon un plan circulaire à la manière de William Faulkner, son livre L'heure de partir, traduit de l'occitan par Guy Latry,  raconte les cinq derniers mois de la guerre d'Algérie, à travers les yeux d'un jeune garçon de 12 ans, exilé de sa terre oranaise et transporté en terre de Béarn. Ce n'est pas un roman sur la guerre même si elle en est le personnage central. L'édition originale en occitan a obtenu le prix Joan Bodon en 1998.
Reinhard Jirgl
Né en 1953 à Berlin-Est, Reinhard Jirgl a reçu le prestigieux Prix Georg-Büchner.Après Les Inachevées, Reinhard Jirgl croise dans Renégat le destin de deux hommes dans le Berlin des années 2000, ville en plein bouleversement, capitale d’un pays toujours confronté, dix ans après la chute du Mur, à la réunification et à l’arrivée de nouveaux émigrants. Martine Rémon, sa traductrice, sait rendre à merveille la langue de l’auteur.
Sébastien Joanniez
Partageant son temps entre théâtre et écriture, comédien "comme en récréation", Sébastien Joanniez s'en va parfois voir d'autres pays dans le monde pour revenir chez lui "plus tranquille et pleins d'images". Ses textes - pièces, romans, albums - sont placés sous le signe d'une écriture inventive, aux frontières de la poésie et de la performance orale. Aux éditions Sarbacane il a notamment publié Fred et Fred, Treizième avenir. Aux éditions du  Rouergue, C'est loin d'aller où, Marabou d'ficelle.
Pierre Joannon
Né en 1943, Pierre Joannon est un écrivain, historien et diplomate franco-irlandais. Il a publié maints ouvrages historiques sur l'Irlande parmi lesquels Le rêve irlandais, L'Hiver du Connétable. Charles de Gaulle et l'Irlande, Dublin 1904-1924 (Edition Autrement 1991). Cofondateur de la revue universitaire Etudes irlandaises, et président fondateur de l'ireland Fund de France, il est depuis 1973 consul général d'Irlande dans les cinq départements du sud-est de la France.

Jennifer Johnston
Reconnue comme l'une des meilleures romancières contemporaines des îles britanniques, Jennifer Johnston est née à Dublin en 1930. Son œuvre, publiée à partir de 1972, est traduite dans de nombreux pays. Auteur d'une dizaine de romans et de plusieurs pièces de théâtre, elle a été distinguée par de nombreux prix, dont le prestigieux Whitbread, en 1979, pour Une histoire irlandaise. Elle a notamment publié Ceci n'est pas un roman aux éditions Belfond et traduit de l'anglais par Anne Damour.
Anne Jonas
Anne Jonas est née dans les Landes. Après un DEA d’Histoire et un DUT « Métiers du Livre », elle a passé plusieurs années en librairie. Polyvalente et curieuse, elle s'est tournée vers des domaines très variés : journalisme, enseignement, écriture... Depuis quelques années, elle a choisi de se consacrer à ses travaux d'auteur. Elle a notamment publié aux Editions Milan : Sindbad le Marin, Les Trois Plumes, Les Voyages d'Ulysse et un roman pour ados aux éditions Seuil Jeunesse Les Hivers de Malou. Elle rédige également des documentaires pour plusieurs maisons d'édition.
Lidia Jorge
Née à Boliqueim dans l'Algarve en 1946, diplômée en philologie romane de l'université de Lisbonne, Lidia Jorge se consacre très tôt à l'enseignement. En 1970, elle part pour l'Afrique (Angola et Mozambique), où elle vit la guerre coloniale. Revenue à Lisbonne, elle continue d'enseigner, puis arrête cette activité au profit de fonctions auprès du conseil pour la communication sociale.
Révélée dans les années 80, elle prend place parmi les grands écrivains portugais. Femme du présent, Lídia Jorge défend un Portugal, ouvert sur l'avenir, qui ne doit pas devenir 'un musée de nous-mêmes'. Son premier roman, La Journée des prodiges, publié en 1979, peint l'immobilité mélancolique d'une famille rurale d'Algarve sous la dictature. On dit qu'« elle écrit des romans dérangeants, baroques et habités dont on a dit qu’ils ont révélé le Portugal aux Portugais. »
Prix Jean Monnet de Littérature européenne 2000 : La couverture du soldat - éd. Métailié - Traduit du portugais par Geneviève Liebrich.
Prix des Lecteurs 2005 : Le vent qui siffle dans les grues - éd. Métaillié - Traduit du portugais par Geneviève Liebrich.
Joseph Josephides
Né en 1948 à Larnaka (Chypre), Joseph Josephides a publié sur l'économie internationale, européenne et nationale plusieurs articles sur les mathématiques, la philosophie, la démocratie et la poésie. Depuis 2001, il est consultant d'organisations gouvernementales et du secteur privé, et vice-président du Conseil chypriote du mouvement européen. Enfin, au vu de ses écrits et de ses traductions notamment de poésie, il est depuis 2003 membre de l'Union des écrivains chypriotes et conseiller d'associations pour leur participation dans le programme européen CULTURE 2000.
Renaud Joubert
Il travaille et vit à Lyon. Après un premier roman intitulé Les Esprits du désert dont l'univers rappelait celui de Gabriel Garcia Marquez, Renaud Joubert reprend le chemin de l'écriture avec Sirtaño ou la légende du serpent-roi (éditions du Serpent à Plumes). Il travaille à temps partiel dans le secteur associatif auprès d'enfants et fait des interventions dans les collèges et lycées.
Pierre Jourde
Né en 1955, Pierre Jourde est professeur de littérature française, mais il est surtout l'auteur de fictions, essais et critiques- dont La Littérature sans estomac (Prix de la critique de l'Académie Française) et Festins secrets (Prix Renaudot des Lycéens). Connu pour ses pamphlets contre une certaine littérature contemporaine, ses essais portent sur la littérature moderne et ses œuvres littératures se partagent entre poésie, récits et romans. Il tient depuis janvier 2009 le blog Confitures de culture sur le site littéraire du Nouvel Observateur où il publie régulièrement ses prises de position sur des sujets de société.
Dans L'heure et l'ombre, un de ses romans, tout part du nom d'une ville balnéaire, Saint-Savin, où se concentre le parfum de vacances passées et la magie d'un amour d'enfance pour une petite fille. Le narrateur le prononce devant la jeune femme qu'il aime, et décide d'y revenir avec elle.
Robert Juan Cantavella
Traducteur, Robert Juan-Cantavella a traduit en espagnol des textes de Mathias Enard.
Il est aussi l’auteur de romans et d’un recueil Proust fiction. Les nouvelles qui composent son recueil ont un point commun : prendre la littérature à contre-pied. Les thèmes de la littérature classique, comme les géants de Don Quichotte ou la madeleine de Proust, sont ainsi révisités avec humour et ironie. Nous apprendrons, par exemple, tout ce qu’À la Recherche du temps perdu doit à... Quentin Tarantino.
François Julien-Labruyere
François Julien-Labruyere fondateur et patron des Editions du Croît-Vif, a écrit plusieurs ouvrages dont L'alambic de Charentes (1989), et Dictionnaire biographique des Charentais (en collaboration avec 45 auteurs) en 2005. Il a sorti en 2008 un livre sur le cognac et la littérature, Story cognac.
Luba Jurgenson
Ecrivain d'origine russe, Luba Jurgenson est traductrice, maître de conférences et co-directrice (avec Anne Coldefy-Faucard) de la collection Poustiaki aux éditions Verdier. Elle nous fait découvrir le Journal de Nelly Ptachkina, qui recouvre la chronologie de la guerre civile. D’une maturité peu commune et d’une indépendance d’esprit absolue, Nelly reste attachée à une certaine Russie, mais face aux pogroms qui déchirent l’Ukraine et à l’explosion de la violence, l’émigration devient alors son salut.