S...

Jacques Sacré
Né à Liège le 17 juillet 1947, c’est en 1992 qu’il fait le pas. Il édite, à son compte, son premier recueil de contes et légendes « Contes et légendes de Mageret », qu’il réédite six mois plus tard, et dont il réalisera aussi l’illustration, le graphisme et la mise en page.
Le succès aidant, il est pressenti, par un éditeur luxembourgeois, Jean-Pol Schortgen, pour réaliser les scénarii d’une nouvelle série de bandes dessinées « Les aventures de Gambrinus », avec le dessinateur Christian Jacot.
En 1996, il crée avec Jacques Jaminon, la confrérie de la Chouffe, dont il est Grand Chancelier. Cette Confrérie a pour but de promouvoir la bière d’Achouffe, mais aussi les lettres dans le domaine de la bière.
Parallèlement, il affirme son goût du bien boire et du bien manger dans les confréries du Clos des Mannoyes, du Roux des Carmes, du Sirop Liégeois, du Tuffeau et de la Mousse d’or, de la Loire de la Markloff , de la bière de Grivegnée et des compagnons de Fleurie en Beaujolais, confréries dont il est membre.
Après « JACQUES SACRÉ – EDITIONS », en 1992, il lance « LES EDITIONS DU NUTON » en l’an 2000. Contacts littéraires et amicaux avec de nombreux écrivains et dessinateurs de BD; Jacques Sacré ne se prévaut d'aucune école.
Pour le départ du Tour de France à Liège, en juillet 2004, il réalisera « Le Tour Gourmand de France au Pays de Liège », recueil de recettes de cuisine régionale des étapes du tour, illustrées par le peintre André Coppens, recettes parues aussi dans le journal La Meuse.
Laurent Sagalovitsch
Ecrivain français, il mena une vie de pigiste pour Libération, Globe, Les Inrock et d'autres. A 18 ans, Laurent Sagalovitsch écrit son premier roman, et publie son deuxième en 1996, Dade City, polar récompensé par le Prix de la Fondation Hachette. Deux ans après, Actes Sud édite La canne de Virginia, où différentes voix se font l'écho du désespoir de Virginia Woolf. Loin de quoi ?, roman aux limites de l'autobiographie, paraît en 2005.
Alix de Saint-André
Alix de Saint-André est journaliste et écrivain. Elle a notamment publié L'ange et le réservoir de liquide à freins aux éditions Gallimard, repris chez Folio Policier en 1994, dans la collection Série noire et un essai, Archives des Anges, paru en 1998 chez Nil Éditions, également publié en Folio la même année Papa est au Panthéon (Gallimard, 2001).
Avec Ma Nanie (2003), elle nous parle de souvenirs et de sa nounou, décédée en 2001, qui avait une jambe de bois et un cœur de sucre. Elle a reçu le Prix Terre de France pour ce livre. En 2007, paraît Il n'y a pas de grandes personnes, livre entièrement consacré à sa passion pour André Malraux et où elle nous raconte sa rencontre avec la fille de ce dernier, Florence Malraux.
Danièle Sallenave
Danièle Sallenave est née en 1940 à Angers. Agrégée de lettres, traductrice, elle a collaboré à différents journaux. Elle a enseigné la littérature et l'histoire du cinéma à l'université Paris-X Nanterre de 1968 à 2001. Elle tient depuis septembre 2009 une chronique hebdomadaire sur France Culture.
Prix Jean Monnet de Littérature européenne 2008 : Castor de guerre - éd. Gallimard.
Dominique Sampiero
Né en 1954 dans l'Avesnois, Dominique Sampiero est l'un des auteurs les plus talentueux de sa génération. Romancier, nouvelliste, poète, dramaturge et essayiste, il a publié une trentaine d'ouvrages. Son métier d'instituteur, qu'il a quitté pour se consacrer totalement à l'écriture, lui a inspiré le scénario de ça commence aujourd'hui, réalisé par Bertrand Tavernier. Un second scénario a vu le jour en 2004 avec Holy Lola.
Il a reçu le Prix du roman populiste pour Le Rebutant (Gallimard, 2003).
Maria Santos-Sainz
Rédactrice du quotidien national espagnol Diario 16, rédactrice en chef de la revue Españoles en el Mundo et collaboratrice du Figaro Magazine, Marie Claire…, Maria Santo-Sainz est directrice de l’Institut de Journalisme Bordeaux Aquitaine à l’université Bordeaux3. Elle est l’auteur de Les Espagnols à Bordeaux et en Aquitaine et co-auteur de Bannir les stéréotypes des femmes dans les médias.
Sara
Auteur et illustratrice, depuis bientôt vingt ans, d’albums pour la jeunesse publiés aux éditions du Seuil, aux éditions Thierry Magnier, aux éditions La Joie de Lire, Bilboquet et Circonflexe : la plupart de ces albums sont sans texte.
Roberto Scarpinato
Mémoire historique de la justice anti-mafia, Roberto Scarpinato est le «dernier des juges», le dernier de la génération des juges Falcone et Borsellino, brutalement assassinés par la mafia en 1992. Le Retour du Prince n’est pas une énième histoire de la mafia mais une histoire du Pouvoir auquel le juge est confronté dans l’exercice de ses fonctions. Cet entretien inédit offre une lecture originale de l’histoire contemporaine de l’Italie marquée par la criminalité du pouvoir.
Joël Schmidt
Joël Schmidt est né à Paris en 1937 où il a fait des études d'histoire à la Sorbonne. Romancier, historien et journaliste, après avoir dirigé pendant sept ans des collections d'ouvrages historiques aux Editions Rencontres, il est actuellement membre du Comité des Editions Albin-Michel, critique littéraire au journal Réforme et à l'émission Panorama sur France-Culture. Il a écrit de nombreux ouvrages sur l'histoire romaine dont il s'est spécialisé.
Son œuvre romanesque, dont on qualifie le style de classique, limpide et fluide, est parcourue entre autres par les thèmes de la gémellité, de l'amour passionné, de l'héritage et de la double appartenance culturelle. Elle est profondément influencée par le romantisme allemand.
Marie-Pierre Schneegans
Marie-Pierre Schneegans, formée à l'Ecole Estienne, est directrice artistique et créatif depuis 15 ans. Auteur-illustrateur d'albums pour enfants. Maman de 3 petits garçons, elle habite à Poitiers. Son marie Jean Molla est enseignant et auteur pour la jeunesse. Ils mènent ensemble de nombreux projets d'édition.
Peter Schneider
Né en 1940 à Lübeck, Peter Schneider est l'un des écrivains allemands les plus reconnus. Durant les années 60, pendant ses études, il s’engage dans la gauche radicale, et devient l’un des porte-parole du mouvement étudiant allemand. Depuis la part active qu'il a prise au mouvement étudiant de 1968, il est resté attentif aux changements profonds de l'Allemagne, dont il traduit les séismes avec acuité. Il a écrit plusieurs scénarios pour la télévision et il est notamment l'auteur, chez Grasset, de : Le sauteur du mur (1983), Cahiers rouges (2000), La fête des malentendus (2004).
Aujourd’hui, considéré dans le monde entier, il a souvent exercé les fonctions de professeur en résidence dans les universités américaines (Harvard, Princeton, Stanford).
Miroslav Sekulic-Struja
Nous avons lu le premier volet de son dyptique Pelote dans la fumée (Actes Sud BD, traduit du croate par Aleksandar Grujicić), et attendons déjà la suite ! Scénariste et illustrateur, Miroslav Sekulić-Struja dépeint les aventures du jeune Pelote. Il nous plonge dans l'univers d'un orphelinat avec des personnages fantasques, exubérants,écorchés et incroyablement vivants. Le tout servi par des dessins magnifiques !
Jorge Semprun
Né à Madrid en 1923, Jorge Semprun est l'homme d'un double engagement : la littérature, et la lutte contre les totalitarismes. Fils de diplomate, militant communiste dans la clandestinité en France, il est aussi devenu scénariste. Romancier, il a commencé depuis L'Ecriture ou la vie à revisiter son passé avec une émotion et un talent bouleversants. Il est aussi membre de l'Académie Goncourt. Un thème récurrent de son œuvre est la dénonciation de l'horreur de la guerre, et notamment des camps de concentration.
Prix Jean Monnet de Littérature européenne 2001 : Le mort qu'il faut - éd. Gallimard.
Francesc Serés
En amoureux de la littérature russe, l’écrivain catalan Francesc Serés invente non seulement ces Contes russes mais aussi les auteurs qui auraient pu les écrire. La Russie : territoire mythique où la toundra infinie, la forêt impénétrable et les bulbes du Kremlin ont fait fantasmer des générations de lecteurs. Mais si ces contes s’ancrent dans la littérature, ils parlent de Russes bien réels. Ce livre séduira les amoureux de la littérature russe et ceux que la nouvelle Russie intrigue.
Anne Serre
Née à Bordeaux en 1960, Anne Serre est l'auteur de plusieurs romans, dont Les Gouvernantes qui a reçu un accueil très favorable de la critique. Elle publie ses premiers textes en 1980 (des nouvelles) dans différentes revues auxquelles elle collabore ensuite. Par son style et son écriture, elle est reconnue comme appartenant à la modernité littéraire. Elle vit et travaille à Paris et son roman publié en 2008, Un chapeau léopard, figure sur la liste du grand prix de l'Académie française et du Fémina.
Peter Sheridan
L'écrivain Peter Sheridan est né en 1952 en Irlande. Acteur, metteur en scène, il raconte avec L'enfant de Dublin le récit de son initiation à l'art dramatique, roman salué par les critiques, le public et nominé pour de nombreux prix. La guerre des légumes est une toute autre histoire : un dimanche soir, la paix et la sérénité qui règnent dans un couvent de Dublin sont troublées par l'irruption d'une certaine Philo.
En 2002, il écrit et réalise le film "Borstal Boy".
Anna Shevchenko
Linguiste, interprète, Anna Shevchenko nous emmène en Ukraine avec son roman Héritage.
À Londres, Kate rencontre un jeune Ukrainien affirmant être en possession de trois documents qui pourraient changer la vie de millions de personnes. Des salles d'interrogatoire du KGB aux chambres fortes de la Banque d'Angleterre en passant par les bas-fonds de Buenos Aires et l'Ukraine indépendante, l'avocate se retrouve plongée dans les mystères d'un héritage datant du XVIIIe siècle et va lier son destin à celui d'hommes ayant osé défier le régime soviétique au nom de la liberté.
Walter Siti
Walter Siti est né à Modène en 1947. Critique raffiné et pugnace, on lui doit plusieurs essais importants consacrés à la poésie italienne et l’édition des œuvres complètes de Pasolini. C’est à partir des années 90 que commence sa « seconde carrière », celle du romancier, avec la publication chez Einaudi en 1994 de Leçons de nu. Huit romans et de nombreux récits ont paru à ce jour.
Janet Skeslien Charles
Originaire du Montana, Janet Skeslien Charles habite à Paris et travaille à la Bibliothèque américaine. Odessa, la ville où elle a vécu et enseigné l’anglais, lui a inspiré un premier roman mordant, Les Fiancées d'Odessa, aux éditions Liana Levi, traduit de l’anglais (États-Unis) par Adélaïde Pralon.
Le titre en dit déjà beaucoup sur son roman, alors à vous de le découvrir ! Quelques critiques :«Avec un talent de conteuse qui emporte le lecteur, elle signe un roman narquois sur l’économie des rapports humains, tout en laissant juste un peu de place à l’espoir.» Le Monde
«Un premier roman très réussi qui va à rebours des clichés. » Causette
Goce Smilevski
Né en 1975 à Skopje, Goce Smilevski obtient la reconnaissance internationale avec son roman La soeur de Freud, lauréat du Prix européen pour la Littérature. En 1938 dans une Vienne en pleine effervescence,  alors que des visas sont attribués pour l'Angleterre, Freud, le père de la psychanalyse, dresse une liste de ceux qu'il souhaite emmener avec lui et qui exclue ses quatre soeurs qui finiront déportées. Un autre visage de Freud et un bel hommage à sa soeur Adolfina.
Antonio Soler
Né en 1956, écrivain, l'œuvre d'Antonio Soler a été couronnée par la plupart des grands prix littéraires espagnols, dont La Primavera et le Nadal (Le Chemin des Anglais). Considéré comme l'un des meilleurs écrivains espagnols contemporains, Antonio Soler ressuscite à travers des destins croisés une période charnière de la vie et nous immerge dans univers cru, poétique, et sombre. On le découvre en France en 2000 avec son roman Les Héros de la frontière, rapidement suivi en 2001 de son second roman, Les Danseuses mortes. Trois ans plus tard, il publie à nouveau Le Spirite mélancolique et aborde un genre nouveau, marqué par une ambiance très sombre et mélancolique.
Natasha Solomons
Née en 1980, Natasha Solomons fut jeune bergère sur la colline de Bulbarrow, décor de son premier roman Jack Rosenblum rêve en anglais. Son deuxième roman nous transporte dans l’Angleterre des années 40. Elise Landau, jeune fille de la bourgeoisie viennoise, doit quitter l’Autriche et se retrouve domestique dans une propriété du Dorset. Au début, tout lui paraît étranger. Puis elle s'attache aux lieux, s'ouvre aux autres. La guerre gronde, Elise se transforme. Et s’il était possible de vivre plusieurs vies et d’aimer plus d’une fois.
José Carlos Somoza
Né en 1959 à La Havane, José Carlos Somoza est l’auteur de nombreux livres traduits dans le monde entier : La Caverne des idées, La Clé de l’abîme… Avec L’Appât : fini les détectives, les policiers, les médecins légistes, mais place aux ordinateurs, aux profileurs, aux appâts et …à Shakespeare. L’élite du « dispositif » est à la manoeuvre pour traquer l’insaisissable « Spectateur » qui terrorise Madrid. Subversif, inquiétant, inventif, subtil, José Carlos Somoza est, dans ce thriller captivant, à l’apogée de son art.
Giuliano Soria
Fondateur et président du Prix Grinzane Cavour, vice-secrétaire général de 1977 à 2000 de l’Union latine, Giuliano Soria enseigne la littérature espagnole à l’université de Rome. Il a fait partie du Collège européen des Traducteurs et a été président de l’Antenne culturelle européenne en Italie. Directeur de la revue «Cahiers ibero-américains», il est l’auteur d’études consacrées aux littératures ibériques et latino-américaines.
Dimitris Sotakis
Découvrez le premier roman, traduit en français par Anne-Laure Brisac (éditions Intervalles), de l'écrivain grec Dimitris Sotakis ! A l'ère de la surconsommation, des crises qu'elles soient grecques ou mondiales, L'argent a été viré sur votre compte est un roman ubuesque, proche du conte philosophique sur notre quotidien où la tentation de gagner de l'argent est omniprésente. Un homme passe un contrat et loue son appartement à une société moyennant une forte rémunération. Mais peu à peu, son espace va se réduire jusqu'à devenir irrespirable... A lire d'une traite !
Ersi Sotiropoulos
Née à Patras en 1953, Ersi Sotiropoulos a fait des études d’anthropologie en Italie et vit maintenant à Athènes. Découverte en France avec son roman Zigzags dans les orangers (Maurice Nadeau), elle explore la société et l’élite grecques dans Dompter la bête. Avec le personnage d’Aris Pavlopoulos, conseiller particulier d’un ministre, plus préoccupé par ses fantasmes que par les finances publiques, ce roman dissèque le comportement d’une élite, tout en abordant des questions morales et existentielles.

©Ivan Cojbasic

Ognjen Spahic
Dans Les enfants de Hansen (Gaïa, traduit du monténégrin par Alain Cappon et Mireille Robin), il n'est pas question de famille, d'enfants. Mais plutôt du bacille de Hansen. Ognjen Spahić nous transporte dans la Roumanie de 1989, dans la dernière léproserie d’Europe. Les pensionnaires sont coupés du monde, le peu qu’ils aperçoivent de l’extérieur est une cimenterie dont le mur est décoré de l’effigie de Ceaucescu. Alors que les malades organisent leur évasion, l’émeute qui fera tomber le régime éclate un matin de décembre. Le contexte est donné, le décor est planté. Sans pathos, il décrit la léproserie et ceux qui l'habitent, et dresse un portrait de la déchéance humaine qu'elle soit physique ou symbolique. Et pourtant l'espoir est toujours là. Un texte fort qui ne vous laissera pas indifférent.
Milivoj Srebro
Milivoj Srebro est né en 1957 à Glanzoc, en ex-Yougoslavie. Il a travaillé comme rédacteur pour la revue Critique et comme chroniqueur littéraire pour l'hebdomadaire NIN. En France depuis 1990, il est actuellement maître de conférence au Département d'Études Slaves de l'Université Bordeaux III. Il a publié en ex-Yougoslavie deux livres (Roman en tant que genre en 1985 et Le petit catalogue babylonien en 1991). Sa thèse de doctorat en français portait sur le thème "la littérature contemporaine serbe vue par la critique française".
Alexis Stamatis
Alexis Stamatis est né en 1960 à Grèce, c'est un romancier et un poète. On compte une dizaine de romans dans sa bibliographie, dont Bar Flaubert, véritable succès en Grèce et ailleurs. Il a publié l'Architecture et le cinéma à Athènes et à Londres. Il travaille comme architecte à Athènes et écrit dans un journal quotidien.
Sasa Stanisic
Sasa Stanisic, né en 1978 de mère bosniaque et de père serbe, a quatorze ans quand il doit quitter la ville de Visegrad, alors que la guerre embrase la Yougoslavie. Il se réfugie avec ses parents en Allemagne où il choisit de rester après leur départ vers les Etats- Unis, alors qu'il a tout juste dix ans. La beauté des images et la force de l'écriture de ce premier roman Le soldat et le gramophone (Stock, traduit de l'allemand par Françoise Toraille), démontrent que la langue et les littérature peuvent devenir la terre promise d'un apatride.
Luan Starova
Né en 1941 en Albanie, Luan Starova vit et travaille en Macédoine. Il fait des études de littérature qu’il termine à Zagreb (doctorat). Professeur de langue et littérature françaises à l'Université de Skopje, vice-ministre pour les relations culturelles de Macédoine avec l'étranger, Ambassadeur de Macédoine en France, puis en Espagne et au Portugal, délégué permanent de la Macédoine auprès de l'UNESCO, il a été élevé au rang de Commandeur des Arts et des Lettres en 2001. Il est un des témoins privilégiés de l'histoire tragique que traversent les Balkans. Il est l'auteur de nombreux romans et essais. Il a notamment écrit une saga historique et mythologique sur les Balkans, en plusieurs volumes. Ses romans sont traduits en une douzaine de langues.
Vidosav Stevanovic
Né en 1942, écrivain et dramaturge, auteur de nombreux livres traduits en une vingtaine de langues et récompensés par les plus grands prix littéraires de l'ex-Yougoslavie, Vidosav Stevanovic vit aujourd'hui en exil à Paris. A l'Esprit des Péninsules, il est notamment l'auteur d'Abel et Lise, et de Voleurs de leur propre liberté. Il a obtenu de nombreux prix littéraires tels que le prix Ivo Andric pour ses nouvelles et le prix NIN pour son roman Prélude à la guerre (Testament, en serbe). Une grande diversité d'écrits caractérisent son œuvre : biographie politique, pièces de théâtre, essais, textes.
Nikolai Stoyanov
Né en 1948 à Karlovo en Bulgarie, Nikolai Stoyanov est écrivain, mais aussi scénariste de plusieurs longs métrages et de pièces radiophoniques. Il est président de la Fondation Balkanika (créée sur son initiative) qui comprend sept maisons d'éditions de sept pays des Balkans (Bulgarie, Roumanie, Turquie, Macédoine, Grèce et République de Yougoslavie). Il est l'auteur de treize livres de prose, de quatre scénario de films et de nombreuses pièces radiophoniques. Il a reçu de nombreux prix littéraires : lauréat du prix Ivan Vazov (la plus grande distinction littéraire bulgare), du Prix européen de prose poétique ainsi que du Prix Paris-Europa qui lui a été décerné en 2005 pour son apport à la culture de l'Europe unie.
Karla Suarez
Née à la Havane en 1969, Karla Suarez est ingénieur en informatique, et vit actuellement à Paris. Son premier roman Tropique des silences lui a valu le prix du premier roman en Espagne en 1999. Plusieurs de ses récits ont été réunis dans des anthologies publiées à Cuba, en Espagne, en Allemagne et en Italie ; également dans des revues littéraires au Mexique, en Argentine et à Cuba. Elle a également publié des recueils de nouvelles, et sa nouvelle Aniversario a été adaptée au théâtre en 1996, ainsi que deux nouvelles qui ont été adaptées à la télévision cubaine.
En 2007, elle a publié les livres Cuba, les chemins du hasard, un récit de voyage autobiographique avec les photographies de l’italien Francesco Gattoni, et Lézardes, un recueil de nouvelles avec les photographies du luxembourgeois Yvon Lambert.
Susan Rubin Suleiman
Susan Rubin Suleiman a quitté la Hongrie avec sa famille en 1949 pour s'établir deux ans plus tard aux États-Unis, où elle réside toujours. Professeur de littérature française et de littérature comparée à l'université de Harvard, elle est l'auteur de plusieurs essais de critique littéraire.
Brina Svit
Brina Svit, parisienne d'adoption, mais slovène de cœur et de plume, écrit dans sa langue maternelle. Après avoir fait ses études (maîtrise de littérature comparée et de français) en Slovénie, Brina Svit s'installe en France. Journaliste pour la presse slovène, elle est également scénariste et réalisatrice de trois courts métrage en France.
Après quatre romans en slovène, dont deux ont été traduits en français, Un cœur de trop est son deuxième roman écrit directement en français après Moreno.
Mariusz Szczygiel
Avec Ryszard Kapuscinski et Hanna Krall, Mariusz Szczygiel‚ est un des représentants majeurs du reportage littéraire polonais. Dans ses deux livres, Gottland et Chacun son paradis, tous deux publiés par Actes Sud et traduits du polonais par Margot Carlier, l’écrivain et journaliste dresse un portrait de la République tchèque et de Prague. En véritable conteur, il nous invite à la découverte de ce pays et de ces personnages insolites.